Politiques Sectorielles

Au Burundi, le secteur agricole occupe 93% de la population burundaise active, fournit 95% de l’offre alimentaire, 90% d’emplois et plus de 90% des recettes en devises. Cependant, l’agriculture intensive, qui repose sur l’irrigation, l’utilisation d’engrais, la protection des végétaux par le recours aux pesticides ou l’introduction de nouvelles variétés de culture et de systèmes de culture peuvent avoir une incidence sur la biodiversité et par conséquent sur la nutrition. De plus, dans certaines régions très peuplées, les sols ne subissent aucun repos avec l’usage intensif des engrais minéraux en plus du manque de systèmes de protection qui est à l’origine de l’érosion causant ainsi des inondations dans les bas-fonds et de la pollution des cours d’eau. Dans toutes les régions, on assiste aux défrichements culturaux à l’origine de la déforestation de plusieurs étendues des écosystèmes forestiers. Il en découle logiquement la disparition des espèces, des biens et services écosystémiques.
Cet état de fait est tel que le MINGARIE doit prendre des mesures pour la protection de l’environnement et la lutte contre la dégradation de la biodiversité; car la nutrition et la biodiversité sont liées à de nombreux égards. C’est dans cette optique que la Stratégie Nationale et Plan d’Action sur la Biodiversité (2013-2020) prévoit l’intégration de la biodiversité dans le secteur agricole et d’élevage. Pour cette raison, ce ministère désire intégrer dans ses politiques, stratégies, plans, programmes et projets, les activités liées à la conservation de l’agrobiodiversité et de la biodiversité sauvage. L’objectif est de contribuer à asseoir un développement durable qui assure un meilleur compromis entre les espèces agricoles et pastorales dont les populations ont besoin et une gestion durable des écosystèmes naturels et des espèces sauvages.
Le présent Plan Sectoriel d’Intégration de la Biodiversité du MINAGRIE a été élaboré dans le cadre du projet de Révision de la Stratégie Nationale et Plan d’Action sur la Biodiversité et Développement du 5ème Rapport du Pays à la Convention sur la Diversité Biologique sous le financement du FEM/PNUE. Elaboré par une personne ressource du même ministère, ce Plan Sectoriel d’Intégration est également le résultat d’un atelier de consultations sectorielles qui a eu lieu en dates du 28 Février au 1 Mars 2013 qui regroupait les représentants de ce même ministère pour donner leurs contributions. Il est bâti autour des points principaux suivants:

Télécharger le PDF:plan-action-minagrie-2015.pdf

Organic Food 

"Promouvoir l'intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures pour une sécurité durable et la lutte contre la malnutrition."

Contact

  info(@) minagrie.gov.bi
  (00257) 22 22 20 87
  (00257) 22 22 20 87
  Adresse: Avenue Mwambutsa,N°, Ngagara;Quartier 4

Rester en contact