Forum de discussion pertinent entre acteurs du secteur café

Ce lundi 27 Novembre 2017 à Muyinga, Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a procédé à l’ouverture d’un Forum qui a rassemblé tous les acteurs intervenants dans la filière café.

Dans son mot d’accueil, Madame la Gouverneur Aline MANIRABARUSHA a fait savoir que le café joue un rôle très important pour le développement du Pays en général et les agriculteurs en particulier. Conscient de la valeur de cette culture, la province Muyinga a pour devise «Province du café et du tourisme ». Elle a demandé que ce forum soit un cadre de résolution de tous les problèmes qui hantent le secteur.

Le Directeur Général de l’ARFIC Monsieur Emmanuel NIYUNGEKO a indiqué que le Forum a été organisé pour échanger avec les différents intervenants dans la filière sur les problèmes qui handicapent le secteur afin de donner des orientations visant une bonne organisation.

Dans son mot d’ouverture, Monsieur le Ministre a d’abord rappelé les efforts entrepris par le Gouvernement du Burundi pour redynamiser le secteur, entre autres le payement aux agriculteurs d’une dette d’un montant de Un Milliard Sept Cent Millions de Francs Burundais pour la campagne café 2015-2016, l’augmentation du prix du café cérise par kilo, la mise en place des règlements de la filière, diminution du taux d’intérêt auprès des banques commerciales, payement des caféiculteurs en deux tranches, lutte contre la fraude du café, etc……

Malgré tous les efforts consentis par le Gouvernement, force est de constater que certaines questions restent sans réponse, notamment l’apport qu’a donné la mesure de privatisation et libération dans le développement du secteur café, comment est organisé le commerce du café sur le marché international, qu’en est-il de la rentrée des devises, la lutte contre la fraude ? Pour lui, les efforts du Gouvernement restent invisibles vu que certains problèmes majeurs restent sans réponses.

S.E Monsieur le Ministre a demandé aux participants de parler avec franchise, de se dire la vérité et exposer les nœuds du problème pour pouvoir mettre en place des stratégies visant à améliorer la collaboration entre différents acteurs. Il a rappelé que le centre d’intérêt doit être le caféiculteur car : « N’eût été le caféiculteur, on ne serait pas ici aujourd’hui, il faut donc prioriser ses souhaits, renforcer ses capacités pour l’amener à augmenter la production » a-t-il indiqué.

Quant à la mise en place d’un Fond de stabilisation, S.E Monsieur le Ministre a donné l’orientation de voir comment ce Fond soit mis en place par les intervenants dans la filière. Il a terminé en demandant aux participants de prendre des décisions redonnant la valeur au café du Burundi et montrer les voies par lesquelles l’Etat peut entreprendre pour redynamiser le secteur. S.E Monsieur le Ministre a souligné que les décisions qui seront prises dans ce forum vont être transmises aux Hautes autorités du Pays pour avis et considérations.

Rappelons que le Forum sur le café a connu la participation des Honorables Députés, un représentant de la Présidence de la République, du Sénat, de la Deuxième Vice-Présidence, les Gouverneurs, les représentants du Ministère du Commerce, de l’Intérieur, les techniciens du Ministère dont certains Directeurs Généraux et DPAEs ainsi que les acteurs intervenants dans la filière.

Organic Food 

"Promouvoir l'intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures pour une sécurité durable et la lutte contre la malnutrition."

Contact

  info(@) minagrie.gov.bi
  (00257) 22 22 20 87
  (00257) 22 22 20 87
  Adresse: Avenue Mwambutsa,N°, Ngagara;Quartier 4

Rester en contact