ANALYSE ET ADOPTION D’UN PROJET DE LOI PORTANT RATIFICATION PAR LA REPUBLIQUE DU BURUNDI DE L’ACCORD DE PRET OFID N°12037P POUR LE FINANCEMENT ADDITIONNEL DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DES FILIERES-PHASE II (PRODEFI II)

Ce Jeudi 10 novembre 2016, la chambre Haute du Parlement a analysé et adopté le projet de loi portant ratification ci-haut mentionné. Ce projet de loi a été défendu par le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage Dr. Déo Guide RUREMA pour le compte du Gouvernement.

Le Ministre Déo-Guide entrain de défendre le projet de loi

Dans l’exposé des motifs le Ministre a fait savoir que ce financement additionnel est destiné à accroître les fonds d’investissement alloués au PRODEFI II pour les aménagement hydro-agricoles et pour le renforcement et le développement des filières lait, riz et banane à travers la transformation-conservation des produits agricoles. Les provinces de Bubanza et Cibitoke qui figuraient dans la zone d’action du PRODEFI dans sa première phase, et qui n’avaient pas reçu des ressources dans le cadre du PRODEFI II sont essentiellement concernées par le financement additionnel.

Le Représentant du Gouvernement indique que le financement actuel du PRODEFI II est de 45 millions USD et est composé de don FIDA à hauteur de 36,6millions USD qui correspondant à 81,5% du coût additionnel du programme, le don ASAP pour un montant de 5 millions USD, soit 11,1% et la contribution du Gouvernement de 3,1 millions USD qui représentent 6,8%. Il y a aussi la contribution des bénéficiaires de 0,285 millions USD soit 0,6% et le financement additionnel par le prêt OFID de 6 millions qui portera le financement total du PRODEFI II à un montant de 51millons USD.

Les honorables Sénateurs ont voulu savoir pourquoi ce financement additionnel n’est pas accordé sous forme de don comme cela a été le cas pour le financement principal de 45 millions USD. Le Ministre répond que pour servir les provinces de Bubanza et Cibitoke le Gouvernement s’est joint au FIDA pour que les négociations aboutissent rapidement afin de démarrer les activités en même temps dans les sites d’intervention. Par conséquent, le FIDA a du recourir à l’OFID son partenaire privilégié mais qui ne donne que des prêts sous des conditions douces de paiement.  

D’autres questions relatives aux filières riz et lait ont été posées notamment en rapport avec l’implantation géographique des centres de collecte de lait et de celui des aires de séchage du riz.

Concernant les centres de collecte de lait, le Représentant du Gouvernement indique que le pays connaît 26 centres de collectes du lait construits avec l’aide du FIDA, dont 22 par le PRODEFI I et 4 par le PARSE (qui vient de clôturer) dans sa zone d’action, 4 centres de collecte par la BAD à Kirundo, et 2 par l’USAID à Muramvya.

Huit centres de collecte de lait (construits au cours de la phase I du PRODEFI) recevront des capacités additionnelles de stockage. Il s’agit des centres de collecte du lait situés dans la les zones de forte concentration des vaches laitières diffusées soit par le PRODEFI, soit par un autre intervenant. Il s’agit de :

  • 2 centres de collecte du lait en communes Mpanda et Musigati de la province Bubanza ;
  • 2 centres de collecte du lait en commune Mugina et Rugombo de la province Cibitoke ;
  • 2 centres de collecte du lait en commune Gashikanwa de la province Ngozi,
  • Ceux de Buhiga en province Karusi et Kiganda en province Muramvya.

Après analyse du présent projet de loi et suivant sa défense par le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, les Honorables Sénateurs recommandent que les termes des accords de don et/ou de prêt soient profondément analysés avant leurs signatures pour que ces accords soient bénéfiques à la nation.

La deuxième recommandation formulée par les honorables va dans le sens de commanditer une étude sur la gestion des terrains régulièrement et légalement attribuées aux exploitants et qui sont sous le contrôle de la Société Régionale de Développement de l’Imbo SRDI.

Les Honorables Sénateurs levant les mains pour adoption du projet loi

Le projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord de prêt OFID n° 12037P pour le financement additionnel du Programme de Développement des Filières-phase II (PRODEFI II) a été adopté par 35 Sénateurs, donc à 100%.

Organic Food 

"Promouvoir l'intensification agricole basée sur la régionalisation des cultures pour une sécurité durable et la lutte contre la malnutrition."

Contact

  info(@) minagrie.gov.bi
  (00257) 22 22 20 87
  (00257) 22 22 20 87
  Adresse: Avenue Mwambutsa,N°, Ngagara;Quartier 4

Rester en contact